Quand faut-il prévenir la banque après un décès ?

Après un décès, il y a des démarches à effectuer. Vous êtes déjà confronté au deuil, il est alors judicieux de bien se renseigner sur les modalités à valider afin d’éviter les désagréments. Il suffit d’une erreur pour que la situation soit encore plus problématique. Des sociétés spécialisées peuvent vous aider à effectuer toutes les formalités. Certains établissements doivent être informés de la situation afin d’arrêter les prélèvements par exemple. 

Quand prévenir la banque après un décès ?

Généralement, il faut avertir l’établissement financier dès le décès. Le médecin doit constater ce dernier et vous pourrez ensuite vous tourner vers la banque. Cette dernière fermera tous les comptes et ils seront bloqués. Par contre, dans la plupart des cas, il est nécessaire de présenter une copie de l’acte de décès, car vous ne pourrez pas fermer les comptes et les épargnes sans ce justificatif. 

  • Il sera impossible d’effectuer un retrait ou un dépôt d’argent.
  • Les frais d’obsèques pourront être payés avec le compte, ce sera le seul mouvement bancaire autorisé.
  • Les chèques qui auront été émis avant le décès seront bien sûr acceptés et validés, mais ceux signés après ne seront pas réglés.
  • Au moment de la succession, le passif et l’actif seront aussi effectués, le notaire gère souvent l’héritage et la transmission des sommes.

En fonction des établissements bancaires, plusieurs formalités sont possibles. Il faut parfois envoyer un courrier en mentionnant le décès de la personne et en fournissant un justificatif. Certaines banques sont un peu plus novatrices, elles permettent par exemple de valider le décès grâce à un formulaire en ligne qui permettra de fournir tous les documents nécessaires. Si vous ne souhaitez pas vous tourner vers tous les organismes, dont la banque, nous vous conseillons de collaborer avec un professionnel, il réalisera toutes les démarches à votre place. Cela vous permettra de gagner du temps et vous vous focaliserez aussi sur votre deuil. 

quand prévenir la banque après un décès

D’autres organismes à prévenir après le décès

Bien sûr, la banque doit être prévenue en premier, mais il faudra aussi avertir tous les organismes avec des abonnements pour que les prélèvements soient stoppés : télévision, box Internet, forfait mobile, plateformes de vidéos… Pour les impôts, des démarches sont aussi à prévoir. Il y a par exemple la déclaration des revenus qui devra être à jour en stipulant le décès de la personne. Les déclarations devront tout de même être réalisées que ce soit pour le BNC ou encore le BIC. Ces formalités sont à effectuer dans les 6 mois après le décès. 

Vous ne devez pas envoyer généralement un acte de décès au centre des impôts. Il faudra tout de même se renseigner pour éviter les mauvaises surprises. Vous connaissez désormais les modalités à effectuer après le décès d’une personne. Elles sont souvent réalisées par les enfants ou par les conjoints. Être accompagné est toujours intéressant, cela évite les erreurs qui peuvent aussi coûter de l’argent. 

N’oubliez pas de prévenir tous les organismes le plus tôt pour éviter les prélèvements et les paiements inutiles pour certains abonnements à Internet par exemple. 

Vous aimerez aussi...